Participation #2 – Vieux Thomas et la petite fée

Par le biais de notre concours, nous invitons les enseignants à nous envoyer une courte critique d’un livre coup de coeur à exploiter en classe. Pour plus de détails, voir l’article du 8 janvier sur ce blogue.

Voici notre deuxième participation, celle d’une enseignante du troisième cycle, écrite avec ses élèves :

vieux thomasVieux Thomas et la petite fée écrit par Dominique Demers,  illustré par Stéphane Poulin et publié chez Dominique et compagnie.

Au début de l’année, les textes que nous écrivions manquaient de saveur. Certains textes ressemblaient même à une liste d’épicerie : « en fin de semaine, nous avons fait des courses, joué dehors, fait du lavage, etc. » Avouez que c’est plus ou moins intéressant. Notre enseignante a voulu nous montrer qu’en écrivant des textes dans lesquels on réussissait à faire sentir l’histoire, nos lecteurs seraient beaucoup plus intéressés et nous serions plus fiers de nos textes.

Vieux Thomas et la petite fée est un livre-CD. Nous avons écouté l’histoire de Dominique Demers. Notre enseignante surveillait nos réactions non-verbales. Quand elle voyait qu’on ressentait l’histoire, on s’arrêtait. Nous avons observé comment l’auteure s’y est prise pour faire vivre les émotions.

Vieux Thomas était un vieux grincheux qui détestait tout. Au moment où il découvrait une petite fille échouée sur la plage, sa vie changea. Il voulait à tout prix la sauver et développa son goût de vivre en raison de son plaisir à prendre soin d’elle. Un jour, un chien vorace s’attaqua à la petite fée. Thomas sentit le danger et s’en prit au chien pour défendre sa protégée. C’est un livre qui parle de l’importance de l’amitié qui permet de se sentir en harmonie dans la vie.

L’histoire de Dominique Demers est un coup de cœur dans notre classe parce que la lecture de cet album a véritablement changé notre façon d’écrire. Nous avons réellement senti l’intensité des mots de l’auteure, des images de l’illustrateur et de la musique en trame sonore. Bref, ce livre ne nous a pas laissés indifférents, car c’était un peu comme si on vivait la scène.

 

DEMERS, Dominique. Vieux Thomas et la petite fée, Dominique et compagnie, 2001, 28 pages.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s