Les réseaux littéraires

Depuis quelques années, on entend de plus en plus parler de l’utilisation de réseaux littéraires en classe. Qu’est-ce donc ?

Un réseau littéraire, c’est un ensemble de livres ayant une ou plusieurs caractéristiques communes (thème, genre, personnage, auteur, illustrateur, procédé particulier) que l’on étudie ensemble afin de créer des liens entre les différentes œuvres et de développer une compréhension plus approfondie et une réelle culture littéraire. En travaillant ces œuvres en réseau, en ciblant les ressemblances et les différences ou même les subtiles nuances, l’élève développe une meilleure perspective de chacune d’entre elles et des futures œuvres à lire. Il « plonge » réellement dans les livres, apprend à mieux les comprendre et à se doter de critères plus précis pour les apprécier.

Le Programme de formation de l’école québécoise (PFEQ), tout comme la Progression des apprentissages en français, prône ce travail en réseau. Dans le PFEQ, il est indiqué que l’élève s’approprie « un répertoire étendu et varié d’œuvres littéraires. Il sait les comparer entre elles et établir des liens avec d’autres formes de représentation » (p. 86). Dans la Progression des apprentissages, on retrouve l’importance de « relier les œuvres entre elles », de les regrouper, de les comparer, de constater les variantes d’une même œuvre et d’en dégager l’originalité (p. 78-79).

À notre Commission scolaire, plusieurs réseaux déjà organisés sont mis à la disposition des enseignants du primaire : les trousses vagabondes et les réseaux d’auteurs. Ces réseaux peuvent être réservés auprès de notre bibliothécaire.

Les trousses vagabondes sont de larges réseaux de livres, majoritairement des albums, accompagnés d’une démarche complète pour travailler des éléments de la Progression des apprentissages :

1re année – L’explorateur littéraire : découvrir le livre, les genres, les formats

2e année – Les méchants : découvrir les différents méchants qui se retrouvent dans les histoires à travers une enquête à Rouyn-Noranda

3e année – La poésie

4e année – Les bandes dessinées

5e année – Les légendes

6e année – Les albums et les thèmes : étudier le traitement des thèmes et des illustrations dans différents albums à travers des cercles de lecture

Les réseaux d’auteurs sont constitués d’une dizaine de livres ainsi que d’une démarche succincte pour orienter le travail autour des traits d’écriture.

1re année – Leo Timmers (à venir)

2e année – Mario Ramos (à venir)

3e année – Anthony Browne (en circulation)

4e année – Thierry Lenain (à venir)

5e année – Chris Van Allsburg (en circulation)

6e année – Thierry Dedieu (à venir)

Ces réseaux peuvent être utilisés en classe, mais peuvent également servir de modèles aux enseignants souhaitant travailler en ce sens.

D’autres exemples de réseaux sont parfois disponibles en ligne, dans des ouvrages de référence sur la lecture et dans des revues comme Québec Français. Je recommande particulièrement à votre attention la récente revue Le Pollen, publiée par le Centre de diffusion et de formation en didactique du français (Université de Montréal) en format numérique, où vous retrouverez  plusieurs suggestions de réseaux littéraires (et une démarche), ainsi que bien d’autres idées.

http://diffusion-didactique.scedu.umontreal.ca/blogue/abonnement/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s